Innocenti

Publié le par Rachel

Innocenti

Editions Atine Nenaud

 

Merci à l'auteur et éditeur Eric Descamps pour l'envoie de ce roman. Pour découvrir cette toute petite maison d'éditions Belge, il vous suffit de cliquer sur le liens juste sous la photo.

 

Résumé :

 

Imaginez qu'un fléau aussi horrifique qu'Ebola sévisse en plein Paris. Imaginez qu'il choisisse ses victimes.

 

Paris, le 13 janvier 2013. Au cours de la manifestation contre le mariage pour tous, six femmes s'écroulent, et meurent dans les minutent qui suivent, saignées à blanc. Hantée par l'idée d'un attentat politique, la police mène une enquête dans la plus grande discrétion.

Rien ne relie les victimes les unes aux autres, si ce n'est que chacune est enceinte de son premier enfant.

Deux semaines plus tard, durant la manifestation en faveur du mariage pour tous, d'autres femmes meurent, laissant les enquêteurs sans la moindre piste.

 

Nombre de pages : 328

 

Mon avis :

 

Ouvrir un roman et se sentir comme dans une série télévisuelle, vous trouvez ça étrange ?! Et bien moi non, plus maintenant en refermant ce thriller.

J'ai apprécié ce roman, on y trouve une série de meurtres assez surréaliste et évidemment l'auteur ne fait pas dans la demie mesure pour décrire comment ces femmes enceintes meurent en un claquement de doigts. Quelques peu mal à l'aise durant ces scènes (normale, je suis une femme et maman, hein !!!! ça laisse pas de marbre.)

 

Un thriller aux ressemblances des séries "Person of interest" et "24", on va naviguer dans la technologie qui l'a aussi peut paraître surréaliste, mais pourquoi pas ?! Le monde de la technologie avance tellement qu'il est tout à fait probable que dans quelques années ce système soit mis en place.

Nous voici dans une multitude d'informations techniques, moi qui ne suis pas la pro de l'informatique, j'ai été un peu noyée dans ce flot assez central de ce roman. Heureusement, l'auteur arrive quand même nous faire rebondir par vagues d'actions. On ne peut pas dire que l'ennui fait parti de ce roman. Enormément d'action, le personnage principal "Vincent" en prend pour son grade.

Ce qui m'a un peu gêné dans ce roman et ça ne tiens qu'à moi et mes goûts, c'est que parfois il se passe tellement de choses que ça paraît trop invraisemblable, Vincent est-il surhumain pour aussi peu dormir?!, je me suis crue dans la série 24 où le personnage, ne mange pas, ne dort pas et cetera. C'est ce côté série de "Person of interest" et "24" qui m'a un peu fait lâcher le fil par moment (j'ai rapidement abandonné ce genre de sérié.... pour ce côté trop irréaliste).

Par moment, j'ai été un peu surprise par la tournure de certaines phrases dont je ne comprenais pas trop le sens, mais est-ce un style d'écriture Belge qu'on ne retrouve pas en France, des expressions pas employées?!

Par contre, je dois pas enlever à l'auteur qu'il est très doué pour mener un récit de ce genre sans se mélanger les pinceaux. C'était pour ma part un peu ce que je redoutais en choisissant ce roman. L'effet "je veux faire hors normes" et je me plante en beauté, personnes arrivent à suivre mon raisonnement et je ne comprends pas pourquoi car pour moi ça coule de source.

Je ressors satisfaite de ma lecture avec un final que je n'ai pas vu venir. Je recommande ce roman.

Commenter cet article