Le Tueur Au Miroir

Publié le par Rachel

Auteur : Fabio M MITCHELLI
Nombre de pages : 355
Editions : La Bête Noire / Robert Laffont

 

Résumé :
 

Fasciné par leurs tatouages, il les appâte avec son appareil photo, fige leurs désirs de starlettes sur du papier glacé, puis les tue et s'empare de ce qu'il convoite. Le lendemain, on retrouve le corps de ces jeunes femmes sur les berges du Saint-Laurent, le pubis orné d'éclats de miroir et un morceau de peau découpé.
Pour piéger celui qu'à Montréal on appelle déjà "le tueur au miroir", il faut des flics bordeline : Louise Beaulieu, qui se fiche des limites et des règles, et Carrie Callan, qui, sous son air sage, est un vrai pitbull.
Des photographies à la clé, un secret de famille, des messages cryptés... Le passé rattrape Louise. Désorientée, elle ment et triche. Et Carrie soupçonne l'impensable : des liens entre l'enquêtrice québécoise et Singleton, le redoutable tueur en série qu'elles ont traqué ensemble un an auparavant.

 

Mon avis :

 

Il y a des auteurs comme ça où on peut y aller les yeux fermés. Avec Fabio M Mitchelli c'est juste un coup de foudre littéraire qui s'est produit il y a un peu plus d'un an. Donc quand j'ai acheté Le tueur au miroir, je n'ai pas cherché à comprendre et je n'ai pas lu le résumé, je voulais être surprise et je dois dire que la surprise a été au rendez-vous.
 

Fabio est un auteur qu'on aime lire et dont on voit la montée en flèche de son succès. Au fil des romans, il met incontestablement le cran au dessus. Dans Le tueur au miroir, j'ai eu comme une sensation de possession de mon âme. J'ai été sous l'emprise du personnage de Singleton, il m'a fasciné. Il a une emprise sur le personnage de Louise que j'ai ressenti en moi. Déjà dans le premier tome "Une forêt obscure" j'ai eu un lien assez bizarre avec ce personnage, il m'avait beaucoup intrigué.

Dans Le tueur au miroir, nous retrouvons donc les personnages phares du premier opus "Une forêt obscure". Petite précision, je pense, qu'il est fortement préférable de lire le premier opus pour bien comprendre toutes les subtilités qu'on retrouve tout au long du second. Même si dès le début, l'auteur remet les mémoires en place, replace les lieux et personnages, j'ai trouvé que sur le long terme, il est essentiel d'avoir lu ce premier roman.

Les scènes sont rapides mais d'un machiavélisme et d'une froideur, à vraiment faire peur. L'auteur pense comme un serial killer et j'adore ça ! Je sais pas si vous devez prendre peur de lui ou de moi en lisant ceci , mais cette capacité à rentrer dans la tête des tueurs, des célèbres serial killer est fascinant. Je suis une personne qui est curieuse de savoir comment une personne peut être un tueur en série,. Comment le devient-on ou naît-on comme ça ?! Je me pose des questions sur ce genre de personne et de voir un auteur arriver à prendre leur place au travers de ses romans donne envie de le rencontrer et de lui poser mille questions.

Si le premier opus m'avait déjà bien scotché, je ne sais pas comment qualifié celui-ci. C'est pas d'un cran qu'il est monté, mais on a atteint un palier bien plus haut. Je n'ai pas le souvenir d'avoir été autant possédé par un roman, par un personnage. j'ai oublié de penser, j'ai vécu les scènes en direct, tel un film ou un direct aux infos.
Il y avait des questions, des doutes qui étaient présents au premier opus  et en lisant Le tueur au miroir tout s'est confirmés. Je n'avais pas deviné, j'avais juste émit des hypothèses assez folles avec certaines phrases et là de voir que j'avais raison, c'était juste génial, car ça rajoute un côté sombre aux deux romans.

Parlons peu, mais parlons bien de la fin.... aucun spoile ne sera fait.... mais c'est quoi cette fin bordel ?! Elle est juste sans mot...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Je venais justement lire ton article et te demander s'il était préférable de lire le premier tome avant car j'ai commencé ce roman et il évident qu'il me manque des éléments. J'ai ma réponse merci :-) Autre question, car je ne connais pas la plume de l'auteur, il y a beaucoup d'expressions canadienne ou bien j'ai reçu la version qui leur est destinée ?<br /> Merci et bonne journée
Répondre
R
Bonjour et merci pour ton commentaire.<br /> Oui il y a des expressions québécoise mais pas parce que l'auteur est québécois mais car les personnages les sont et ça se passe au Canada. Si vous lisez La compassion du diable qui est un One shot, il n'y a pas d'expressions québécoise :-D