Les Immortalistes

Publié le par Rachel

Auteur: Chloé BENJAMIN
Nombre de pages : 405
Editions Stéphane Marsan

 

Résumé : 

New York, été, 1969. Pour tromper l'ennui, les enfants Gold ne trouvent rien de mieux à faire que d'aller consulter une voyante capable de prédire avec exactitude la date de leur mort. Si Varya, Daniel, Klara et Simon veulent tous savoir de quoi demain sera fait, ils sont loin de se douter de ce qui les attend. Des années plus tard, hantés par cette expérience, ils vont faire des choix de vie radicalement opposés et, chacun à leur manière, dans l'hédonisme, l'illusion ou la science, tenter d'échapper à la prémonition qui leur rappelle chaque jour l'urgence de vivre.
Fresque de grande envergure, à l'ambition et à la profondeur remarquables, Les Immortalistes explore la frontière entre la destinée et le libre arbitre, la réalité et l'illusion, la superstition et la foi.

 

Mon Avis :

Ce roman nous laisse pleins de questions quand on le referme. L'auteur à su mettre le doigt sur ce qui dérange un peu. Savoir la date de sa mort n'est-ce pas un peu morbide ? Cela nous pousse t-il pas à changer notre destin, modifier notre libre arbitre ?
Au travers de ses personnages, elle a réussi à nous faire traverser les décennies, les modes de vies, la religion à travers le temps.


En choisissant une famille Juive autant dire que l'histoire prend encore plus d'importance, car on sait l'importance de la famille, de la religion, de la croyance pure, des hontes, des non-dits. Un peu cliché ? Non, je ne trouve pas... Les personnages sont tous différents et font des choix qu'ils auraient certainement pas fait sans connaître la date de leur mort. Mais est-ce de connaître la date de leur mort qui les pousse à faire ces choix ou était-ce leur destinée ? Voilà la question qu'on va se poser tout au long du roman et en le refermant encore.

Malgré des passages assez longs, j'ai beaucoup aimé ce roman. Il nous remet pas mal en question sur nos choix de vie. Profiterions plus de notre vie en sachant que demain elle peut s'arrêter ? Rentrerions nous dans cette peur constante de la date fatidique ?

Un très bon moment de lecture dans la période des Etats-unis où les mentalités changent, avec un fond de coutumes religieuse Juive bien ancrée. Une famille qui était si proche, mais qui finie par se perdre de vue, par peur, par choix ou par envie de vivre.

Publié dans Romans Classiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article