La Fille D'Avant

Publié le par Rachel

 

Auteur : JP DELANEY
Edition : Le Livre de Poche
Nombre de pages : 506


 
Résumé : 

Lorsqu'elle découvre le One Folgate Street, Jane est conquise par cette maison ultramoderne, minimaliste, parfaite pour tourner la page après le drame éprouvant qu'elle vient de vivre. Mais, pour le louer, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte. Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Notamment répondre régulièrement à des questionnaires intrusifs. Jane apprend bientôt qu'Emma, la locataire qui l'a précédée, lui ressemble étrangement et a connu sur la même voie, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes... et ressent la même terreur que la file d'avant.

 

Mon avis :

 

Un thriller psychologique qui vous manipule du début à la fin. Le One Folgate Street est un appartement pas comme les autres, par son apparence minimaliste à l'extrême et par son architecte qui contrôle autant la maison que son ou ses locataires. Une expérience humaine sur les besoins fondamentaux de l'homme et du matérialisme qui nous pousse à la consommation de nos jours.

Dressez la liste des objets qui vous semblent indispensables :

-
-
-
-
-

Voici comment commence la lettre pour postuler à une candidature de location. Pour vivre dans le One Folgate Street, l'architecte est du genre obsessionnel, intransigeant et quelques peu maniaque... Mais si vous faites abstraction aux 200 règles qu'il a mis en place et non négociables pour y vivre, peut-être aurez vous la chance, d'avoir un entretien pour un second test.

Ce roman navigue entre passé "Emma" et présent "Jane", les chapitres ultra courts jonglent d'une personne à une autre. Chacune parle au présent et exprime son point de vue sur des scènes de la vie courante dans cette maison et au près de cet architecte Edward Monkford. On pourrait penser qu'il va y avoir à un moment donner de la redondance car les scènes sont identiques, mais en fait pas du tout, elles expriment à leur façon leur ressenti dans cet appartement qui analyse le moindre de leurs faits et gestes.

Des personnages tous autant les uns que les autres avec un passé douloureux, un esprit blessé... et c'est là que le côté psychologique prend une place très importante. L'auteur a su bien démarquer chaque situation, au point d'arriver à nous manipuler autant que les personnages se manipulent  entre eux. Je suis arrivée sur une fin que je ne m'attendais pas du tout à lire. J'étais avec les chapitres très courts, prise dans un tourbillon, un page turner impossible à lâcher.

Pour moi il y aura un petit point faible qui fera que ce ne sera pas un coup de coeur 2018. Il y a dans le personnage d'Edward Monkford une ressemblance avec Christian Grey, des scènes de sexe et de manipulations qui vogue sur la mode 50 nuances de Grey et je trouve ça dommage. L'auteur aurait pu mettre en avant d'une autre manière ce côté dominateur dans ce personnage en lui attribuant peut être un peu plus de folie ou une nature sexuelle plus extrême pour éviter qu'on pense à cette saga au "succès" de la ménagère en mal de fantasme.
 

Un roman que j'ai pris grand plaisir à lire malgré ce petit point négatif, car il a su embrouiller mes pensées en allant sur un final inattendu. Un page turner qui nous fait poser des questions sur les éléments essentiels et matérialistes que la société nous impose au quotidien. Le minimaliste serait-il si mauvais pour nous ?! La technologie serait-elle si mauvaise dans le futur et nous éviter le surmenage, les maladies et cetera ?! On part peut être dans l'extrême, mais ça nous permet aussi de nous remettre en question sur notre façon de vivre et de voir les choses.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article