Projet Anastasis

Publié le par Rachel

EDITIONS ROBERT LAFFONT

 

Auteur : Jacques VANDROUX
Nombre de pages : 528
Date de sortie en librairie: 08/06/2017
 
Merci aux Editions Robert Laffont pour l'envoie et à Jacques Vandroux pour la dédicace.


Résumé :

Jean Legarec, responsable d'une agence privée de renseignements, est un expert en affaires sensibles. Mais il est loin d'imaginer ce qui l'attend lorsqu'il accepte d'enquêter sur la disparition d'un enfant. Ce dernier, petit-fils d'un homme politique influent, a été enlevé lors du chaos qui a suivi un attentat perpétré à Notre-Dames de Paris. Très vite, Legarec découvre qu'il ne s'agit pas d'un "simple" kidnapping, mais d'un large complot dont les racines remontent au Troisième Reich.
Aidé de Béatrice, la tante du garçon, il va devoir plonger au coeur des heures les plus sombres de l'histoire européenne. Et ce, alors même que son attirance grandissante pour Béatrice menace d'obscurcir son jugement... Parviendra-t-il à mettre de côté ses sentiments personnels pour sauver un enfant innocent de cette toile infernale ?

 

Mon avis : 

 

Je suis ravie de voir qu'un auto-édité puisse être édité par une grande maison d'édition. Je suis la première à lire les auto-édité et à crier haut et fort quand certains sortent du lot. Jacques Vandroux, j'en avais entendu parlé depuis quelques mois mais de façon auto-édité sans jamais avoir osé franchir le pas sur son roman. Quand les éditions Robert Laffont m'ont proposé de lire son roman, c'est avec grand plaisir que j'ai accepté.

Un roman qui est aussi grosse qu'une brique, j'ai été assez surprise lors de la réception. Certains romans peuvent servir d'arme... Tiens, aucun auteur n'a encore pensé à utiliser comme arme du crime un livre?! Plaisanterie à part, passons au roman....

Le projet Anastasis est un roman thriller historique. Dans ce roman nous sommes en pleins dans les événements actuels qui touchent le monde entier, "les attentats" (même si l'auteur précise que ce roman a été écrit bien avant que les attentats  touchent la France de manière répétitive depuis quelques années) et il aborde le Troisième Reich...
J'ai toujours été passionnée d'histoire durant mes études, donc je savais que le sujet en lui même allait me plaire et ce fut le cas. Ce projet qui remonte de la Seconde Guerre Mondiale pourrait être très crédible.

Mais voilà, la forme employée par l'auteur avec son agent privé, tel un James Bond beau, riche et limite immortel qui met les filles qui veut dans son lit, ça m'a un peu refroidi.... Un agent type sauveur du monde, où l'argent coule à flot, où les contacts sortent d'une pochette surprise pour au final s'en sortir avec un pansement sur l'arcade, ce n'est pas trop ma came. Tout est trop simple, trop facile...
Il y a aussi, cette façon d'introduire énormément de personnages qui vont lui porter leur aide et à chaque fois, nous revoilà parti dans les mêmes explications, répétitions à outrance. Des longueurs parfois inutiles à mon goût.

Le roman en lui même se lit rapidement, le style de l'auteur est là et je n'ai rien à redire à ça. C'est vraiment plus la manière pour faire évoluer l'histoire qui m'a fait bloquer, parfois c'était un peu tiré par les cheveux au niveau des explications. Peut être que s'il avait eu moins de longueurs, de répétitions et moins de personnage "sauveur du monde", j'aurai eu un coup de coeur. 

C'est fort dommage, car j'ai adoré le sujet vers lequel, l'auteur voulait nous amener. Je suis peut être seulement pas le genre de public auquel ce roman doit être proposé. Je suis peut être trop terre à terre... Les sauveurs du monde, j'y crois pas... L'argent facile dans la réalité des familles actuelles, j'y crois pas non plus... Mais je peux croire en ce projet Anastasis où les secrets des nos guerres cachent encore à notre époque tant de secrets.

Ce n'est pas un mauvais roman, c'est juste un roman pour un public peut être plus masculin, qui aime le coté agent 007.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article