Versus

Publié le par Rachel

Luca TAHTIEAZYM

Luca TahtieazymAuteur au nom imprononçable, Luca Tahtieazym, qui se surnomme lui-même Luca Tahtiemachin, est l’auteur de quatre romans : un thriller désespéré ayant pour cadre notre monde recouvert par une neige qui ne cesse plus de tomber (CHAOS), un diptyque sur la quête d’identité au suspens haletant (L’OMBRE et LE ROMAN INACHEVÉ) et un OLNI flirtant avec l’humour et la philosophie (BAGATELLE ET LA CHAMADE DES CŒURS PERDUS), unique en son genre et finalement inclassable. Des intrigues soignées, des histoires originales et des personnages tourmentés et attachants forment un cocktail atypique qui vous bousculera dans vos habitudes de lecture. VERSUS, son prochain roman, un polar où un tueur en série inverse les rôles et mène l’enquête, paraîtra début mai 2017. Joignable à l’adresse électronique suivante : luca.tahtieazym.back@gmail.com N’hésitez pas à correspondre avec lui, il se fera un plaisir d’échanger avec vous sur vos impressions et retours de lecture.

Couverture

 

 

Versus

Auto Edition
Auteur : Luca TAHTIEAZYM
Nombre de pages : 226

Résumé : 

 

Quand on lui attribue à tort une nouvelle victime, Achille, le tueur en série que la presse a baptisé L'Artiste, qu'une personne connaissant son modus operandi l'imite.
Les rôles s'inversent et il décide de mené l'enquête.
On trompe comme on tue : en se grimant et en semant les bribes d'une vie imaginaire que la proie de suspectera pas.
Mais qui est la proie ? 

 

Mon avis :

Un thriller hors normes, voici le nouveau roman de Luca Tahtieazym. Les rôles sont inversés, nous voici dans l'intimé du tueur, dans la tête du tueur. Nous sommes de l'autre côté de la scène.
 

Un roman troublant où l'angoisse peut facilement nous prendre en grippe. L'Artiste "Achille" nous parle directement, comme il nous le répète régulièrement nous pouvons nous aussi être l'un de ses futurs supports sur lequel il pourrait exprimer tout son art. 


Un personnage flippant, persuadé d'avoir des "bonnes manières", un maniaque du détails, de la perfection. L'auteur utilise beaucoup les prénoms de la mythologie ce qui met un point fort aux caractères des personnages auxquels il veut donner vie.


Dans la folie de L'artiste, je me suis prise au jeu de l'enquête et de la chasse de cet imitateur et quand on apprend qui est cette personne, je suis restée bête de ne pas y avoir pensé tellement c'est évident, je m'y attendais vraiment pas. L'auteur aussi m'a manipulé.

L'auteur détaille à merveille la personnalité d'Achille, parfois je me suis dis "ça part dans tout les sens, c'est brouillon, il y a beaucoup de répétition"... mais une fois le roman terminé et quelques jours de réflexion pour bien sortir de ce roman, je me suis rendue compte que c'était exactement ce qu'il fallait pour montrer la folie mentale de ce tueur à la personnalité atypique.

Un roman à la première personne, peu de dialogue... une sorte de lettre qu'il nous écrit. Je me suis sentie plus d'une fois mal à l'aise face à ce tueur qui s'adresse directement à moi, qui me pose des questions et me demande mon avis.

 

 

Commenter cet article