Les Supplices de la Passion

Publié le par Rachel

les supplices de la passion

 

Marc GOURAUD

 

marc gouraud Le plaisir d’écrire a toujours été ancré en moi, même s’il m’a fallu attendre presque un demi-siècle avant de passer réellement à l’acte. Mon premier roman « Les supplices de la passion » met en scène Julie Fronsac, jeune flic de la brigade criminelle de Toulouse. Julie est un personnage que j’ai voulu moderne et attachant, avec déjà à l’esprit l’envie de poursuivre ses aventures. Le retour des lecteurs a d’ailleurs été unanime. Tous attendent avec impatience de retrouver Julie Fronsac et ce sera chose faite au début de l’été. Un troisième opus est également achevé et quelque chose me dit que ceux qui tourneront la dernière page du second, auront hâte de le lire… J’ai également écrit ce que je considère comme une romance moderne : « Les secrets des Cabanes », me permettant de situer l’action aux Cabanes de Fleury, petit coin de paradis où je me ressource. J’ai également quelques manuscrits en attente dans mes tiroirs et je travaille actuellement sur un recueil de nouvelles qui mélangera les genres. Ecrire est plus qu’une passion, c’est un besoin, mais un livre sans lecteurs n’existe finalement pas, aussi je ne remercierai jamais assez toues celles et ceux ceux qui m’ont fait et me feront confiance.

Résumé :

 

Julie Fronsac vient de réaliser son rêve : intégrer l'équipe du Commandant Philippe Dumas au sein de la brigade criminelle de Toulouse. Philippe Dumas est plus qu'un simple flic, presque une légende. Spécialisé dans la traque des pires criminels et la résolution des affaires les plus sordides, le Commandant Dumas a pour lui un palmarès forçant le respect. Mais Julie va devoir composer avec les multiples facettes de son énigmatique chef. Flic aux méthodes plus que douteuses, amant au pouvoir de séduction fascinant et homme brisé par son passé : Julie découvrira son idole sous un tout autre jour. Quand un terrible prédateur s'abat sur la ville rose, les heures sont comptées pour faire cesser les abominations du fou sanguinaire. Des heures qui vont plonger Julie dans l'horreur et la mener vers une vérité qu'elle n'aurait jamais pu imaginer ! 

 

Nombre de pages : 466

 

Mon avis :

 

Je crois que je vais encore faire la chronique ovni d'un roman. Suis-je devenue difficile ?! Je ne vais pas dire que je n'ai pas aimé Les Supplices de la Passion car ce n'est pas vrai. J'ai aimé ce roman, j'ai passé un excellent moment, mais je n'ai pas été happée comme les autres lecteurs malheureusement. Peut être qu'on m'en avait trop parlé, trop vendu et du coup j'ai mis sans le vouloir la barre trop haute sur mes attentes.

Le roman commence très très fort, un premier tiers où je me suis demandée si l'auteur n'avait pas des soucis avec les femmes ou psychiatrique, oui oui, j'ai eu la nausée et mal pour ces pauvres femmes. J'ai beaucoup aimé, le fait qu'on rentre directement dans l'action, on perd pas de temps en fioriture.

Ensuite arrive la partie qui m'a quelque peu fait ressentir des longueurs. L'auteur à choisi volontairement ces longueurs, il m'a dit qu'il aime avoir une histoire sur les personnages ce qu'on ne retrouve pas forcément assez pour lui dans les romans policier. Je comprends tout à fait son point de vue, car parfois on ne comprend pas trop les personnages à cause de ça, mais là je dois avouer que ça m'a un peu dérangé d'avoir des gros pavés flash back sur les personnages au détriment de l'enquête policière qui est passée finalement au second plan. Avoir des flash back sur le passé des personnages ne  me dérange pas d'habitude, mais il faut que ça apporte quelques choses au niveau des faits actuels dans le roman, mais là il y avait aucun lien direct avec les décisions prises et cetera.

J'ai eu un petit soucis aussi avec la constructions des dialogues, par moment je devais relire les passages pour me rendre compte que j'étais toujours sur le même personnages, qu'il n'y avait pas de changement.

Je suis peut être pénible, mais pour moi le résumé de quatrième de couverture en dit trop sur le roman, j'ai eu une moitié de spoile sur le roman. Je me suis longtemps demandée si je devais vous présenter ce résumé, mais l'auteur m'a dit que je devais être seulement la seconde personne qui lui faisait la remarque, donc sur le total du lectorat, je fais partie des 0.01% des personnes qui ont deviné.

Il y a quelques temps, j'ai lu Level 26 (tome 1) et si vous avez aimé ce premier opus, je pense vraiment que Les Supplices de la Passion devrait vous plaire, il y a des similitudes par moment qui m'ont fait penser directement à ce roman.

Le dernier tiers du roman, m'a replongé dans le rythme soutenu du premier tiers et même si j'avais deviné qui été le bourreau de ces dames, j'ai apprécié le retour des enchaînements, du retour à l'enquête et du dénouement. Même si mon avis reste mitigé, j'ai hâte de pouvoir découvrir la suite des aventures de Julie Fronsac, car j'ai beaucoup aimé ce personnage atypique avec un force de caractère bien marquée.

Ce roman je vous le conseille quand même. Je pense que le soucis est vraiment venue de mes attentes personnelles, un ensemble de petites coquilles qui se sont cumulées ce qui n'a pas dû m'aider dans mon jugement  global. Je pourrais même vous dire allez y les yeux fermés (sans lire le résumé) et la claque sera au rendez vous.

 

Je remercie une nouvelle fois Mar Gouraud pour nos échanges et son ouverture d'esprit. Merci pour ta grande gentillesse.

Commenter cet article

Gouraud Marc 21/02/2017 12:36

Merci pour ce retour Rachel. Des critiques mitigées comme celle là je veux bien en avoir tous les jours :-) .
Pour revenir sur les flash back qui posent les personnages et surtout Julie, c'est aussi un moyen d'installer les personnages en perspective des romans où ils vont réapparaître, mais je comprends que cela puisse nuire à la fluidité de la lecture. Promis (et juré puisqu'ils sont écrits, les opus 2 et 3 n'auront pas tous ces flash back :-)