Retour à Whitechapel

Publié le par Rachel

retour à whitechapel

HC Editions

 

Résumé :

 

Automne 1941, Amelia Pritlowe est infirmière au London Hospital et tente de survivre aux bombardements de l'armée allemande. Lorsqu'elle reçoit la lettre posthume de son père, elle n'imagine pas qu'elle va devoir affronter un cataclysme personnel tout aussi dévastateur. Sa mère n'est pas morte d'une maladie pulmonaire comme elle l'a toujours cru. Sa mère, Mary Jane Kelly, a été la dernière victime de Jack l'Eventreur. Elle avait deux ans.

Mue par une incommensurable soif de vengeance, l'infirmière va se lancer dans une traque acharnée. Elle intègre anonymement la société savante d'experts "ripperologues", la Filebox Society, et va reprendre l'enquête depuis le début, étudiant et répertoriant tous les éléments qui ont touché de près ou de loin chacune xew victimes de Jack l'Eventreur. Plongeant ainsi dans les bas fonds de l'East End victorien, revivant le calvaire de ces femmes qui vendaient leur âme et leur corps pour quelques heures de sommeil, elle va recobtituer les dernières semaines de la vie de sa mère, suivre toutes les pistes et accepter tous lew sacrifices pour retrouver celui qui reste encore aujourd'hui une énigme.

 

Nombre de pages : 351

 

Mon avis :

 

Un roman qui retrace la véritable histoire de Jack l'Eventreur. Ce livre est pour moi plus un documentaire qu'un roman, même si une histoire a été créé autour des crimes de Londres en 1888.

Un livre mené à la perfection dans les recherches de l'auteur. Il aura fallu pas moins de trois années à l'auteur pour se documenter dans les archives victorienne, presses de l'époque, rapports médico-légaux, dossiers de la Metropolitan Police "Scotland Yard", témoignages des jurys d'enquêtes et cetera.

Une vraie encyclopédie sur l'affaire Jack l'Eventreur.

Une première partie assez compliquée, où l'on pourrait facilement se perdre. J'ai donc volontairement ralenti ma lecture, car une foule d'informations nous sont données. Le côté romance de ce livre ne m'a pas réellement séduite même si l'auteur a magnifiquement réussi à l'intégrer aux faits réels. Je ne suis tout simplement pas arrivée à m'attacher au personnage d'Amelia. Peut être trop de longueurs sur certains passages.

Une seconde partie où le livre prend une accélération dans l'histoire et son dénouement. Cette partie, je l'ai beaucoup plus apprécié au niveau de la romance.

Ce livre est à lire sans précipitation. Très peu de dialogues et quand il y en a, les personnages parlent avec un dialecte propre à l'époque. Beaucoup, beaucoup de descriptions, c'est pour cette raison que je qualifie ce livre d'encyclopédie. L'auteur n'a rien laisse de côté. On peut s'imaginer facilement le mode de vie en 1888 et en 1941 durant la seconde guerre mondiale.

Les descriptions des actes meurtriers nous sont décrites au millimètre. Certaines plus fortes que d'autres. Évidemment, il y aura plus de profondeur sur la dernière victime, car le roman tourne autour de Mary Jane Kelly.

Si les meurtres de Jack l'Eventreur ont été qualifié de chirurgicales plus d'une fois, je dirais la même chose de ce roman. Il a été conçu chirurgicalement, au millimètre sans aucune faute de procédure.

Un roman que je conseille aux personnes qui veulent en savoir plud sur le mystère de Jack l'Eventreur et qui ne savent pas trop de choses au niveau de l'affaire ainsi que les nombreuses hypothèses qui courent depuis 1888.

L'auteur nous soumet une découverte probable ou non su l'identité de Jack l'Eventreur. Je n'ai pas réellement été surprise, car l'énigme Jack l'Eventreur me fascine depuis très longtemps. Mais, je dois dire qu'une partie du final m'a plutôt surprise sur le coté fiction du roman.

Commenter cet article