Black Coffee

Publié le par Rachel

Black Coffee

Editions Pocket/Fleuve Noir

 

Résumé :

 

Narcissa, Oklahoma, juillet 1966. Un jour de grand beau temps, un homme fut pris d'un coup de folie. Il égorgea une femme dans une maison et poignarda une petite fille dans le jardin. Il laissa pour morte une mère de famille et son fils, puis repartit à bord d'une Ford Mustang, couvert de sang.

Eté 2011. Une Française, Lola Lombard, part à la recherche du père de ses deux enfants, volatilisé sur la route 66. Sa seule piste : un cahier que son mari lui aurait envoyé et qui pourrait être la preuve de l'existence d'un de ses plus ahurissants criminels que les Etat-Unis aient connu... et dont le chemin traversait déjà la petite ville de Narcissa à l'été 1966.

 

Nombre de pages : 604

 

Mon avis:

 

J'ai fais un Road Trip sur la légendaire Route 66 "The Mother Road" depuis mon canapé. Sophie Loubière que je lis pour la seconde fois (L'enfant au cailloux un véritable coup de coeur 2016) a cette capacité de nous faire rentrer dans son univers dès les premières pages.

Une immersion totale dans cette histoire qui commence par ces meurtres et agressions barbares en 1966. S'ensuit le périple d'une famille Française sur "The Mother Road" et la disparition du père de famille en 2011.

Un événement va forcer Lola et ses enfants à repartir sur cette Route 66 quelques années plus tard, pour un périple un peu particulier. Suivre les traces d'un "Tueur en Série" décrit dans un étrange récit sur un cahier, afin de retrouver peut être son mari disparu.

Un roman prenant sans aucun doute. Un joli pavé de plus de 600 pages au travers duquel je n'ai pas vu passer le temps. Tout est bien construit, logique. C'est comme un tricot, on part sur les premières mailles pour poser les bases et ensuite on monte les rangs petit à petit.

J'ai adoré les personnages, on s'y attache tellement vite. On a même l'impression d'être avec eux dans cette voiture, comme si nous étions acteurs nous aussi de ce périple.Le dépaysement est garanti, je me suis vraiment sentie dans ces lieux mythiques.

Il est pas facile de parler de ce roman... Le résumé ne lui rend pas honneur, mais je ne peux pas non plus en dire trop, car ça serait vraiment dévoiler des indices qui font de ce roman un superbe voyage, un très bon thriller sur le passé de deux personnes qui n'auraient jamais dû se rencontrer.

Je ne voulais pas terminer ce roman et laisser ces personnages auquel je me suis tellement attachée. J'ai hâte de me plonger dans White Coffee, pour les retrouver. Merci à Sophie Loubière de m'avoir conseillé de lire Black Coffee en tout premier pour une meilleure approche des personnages et je remercie également les Editions Fleuve et Pocket pour l'envoi de Black et White Coffee.

Courant janvier, je vais organiser un concours pour gagner le format poche de Black Coffee, restez connecté sur mon compte Facebook et Instagram (accès direct par les icônes en haut à gauche).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article