Une forêt obscure

Publié le par Rachel

Une forêt obscure

Editions La Bête Noire

 

Merci aux Editons Robert Laffont pour cet envoi suite au concours pour l'anniversaire de la collection La Bête Noire qui a fêté ses 1 an.

 

Résumé :

 

A Montréal, Luka diffuse sur le web les images des animaux qu'il torture, puis celles de son amant qu'il assassine à coups de pic à glace. Pour enquêter sur une telle affaire, il faut un flic borderline comme Louise Beaulieu.

En Alaska, dans la petite ville de Juneau, deux jeunes filles sont découvertes en état de choc? Pour comprendre, il faut un flic comme Carrie Callan, qui va exhumer les vieux secrets et regarder le passé en face.

Le point commun à ces deux affaires : Daniel Singleton, un tueur en série. Du fond de sa cellule, il élabore le piège qui va pousser Louise à aller plus loin, toujours plus loin... Jusqu'à la forêt de Tongass, là où le mensonge corrode tout, là où les pistes que suivent les deux enquêtrices vont se rejoindre.

 

Nombre de pages : 416

 

Mon avis :

 

Note : Est-il possible de faire au delà de la note sur 20 ? Je suis incapable de noter ce bouquin.

 

Quand j'ai vu le synopsis, je me suis dis "ce roman est pour moi". Mélanger fiction et faits divers, surtout avec UN grand criminel dernière génération Luka Rocco Magnotta m'a paru complètement dingue.

Comment mettre en place une histoire autour de ce fait diver?! Et bien Fabio a réussi avec succès.

 

J'ai démarré le livre en fin de journée juste pour voir un peu le début et là grosse claque, je viens de lire 155 pages sans m'en rendre compte. C'est d'une fluidité, d'une puissance... je n'arrive pas à trouver de mots assez forts pour exprimer le sentiment de plaisir que j'ai eu en lisant ce roman. Suis-je dérangée pour avoir aimé lire des choses aussi glauques, traumatisantes et noires ?!

 

Des personnages tellement forts et humains, des coups de point à l'âme.

Une inspectrice Canadienne avec un caractère borderline "Louise Beaulieu", traumatisée par la perte de sa soeur. J'ai aimé son côté, "je n'ai plus rien à perdre, je fais tout dans l'excès, le juste milieu je ne connais pas", elle est une bombe à retardement.

Une seconde inspectrice Carrie Callan, blessée de la vie elle aussi. Un père mort dans l'exercice de ses fonctions de policier, une fille atteinte d'une maladie incurable et un mari absent. L'opposée de Louise, avec tant de sensibilité et de force à sa façon.

Ce qui est grand dans ce roman, c'est que Fabio n'accorde pas seulement de l'intérêt à ses inspectrices comme souvent dans les polar et thriller. Chaque personnage, jusqu'au plus petit est décortiqué, mis en avant, il montre leur côté humain et noir.

On rentre dans leur tête, nous sommes "eux", nous sommes tantôt inspectrice, tantôt serial killer et cetera. Aucun ménagement pour nous lecteur. Et je pense que c'est cela qui fait, qu'on ne peut pas lâcher ce roman. Nous prenons possessions des personnages ou plutôt les personnages prennent possessions de nous.

Nous allons de rebondissement en rebondissement, on se s'attend jamais à ce qui va nous tomber sur la tête. A un moment donné, j'ai cru deviner la fin mais non non Fabio est beaucoup trop malin, il nous mène par le bout du nez pour un final de toute beauté.

Un dépaysement fantastique, moi qui adore l'accent et les expressions Canadienne j'ai été servie, une belle touche de personnalité que de retranscrire cette culture linguistique.

 

Merci Fabio, je crois bien que ça faisait très très longtemps qu'un roman ne m'avait pas coupé le souffle comme ça. Tu mérites pas un 20/20 mais bien plus.

 

 

Commenter cet article