Luminol's Band

Publié le par Rachel

Luminol's Band

Editions Aconitum 

 

Je remercie David des éditions Fleur Sauvage / Aconitum pour l'envoi de ce roman en boîte de conserve.
 

Résumé : 

 

Paris, en pleine canicule. Une femme endocrinologue est retrouvée conditionnée dans douze boîtes de confits de canard et ce ,dans le coffre du collègue d'un brillant commissaire. Il pourrait s'agir d'un enquête ordinaire, mais la chaleur de cet été est aussi accablante qu'infernale. Sans parler de ses messieurs-dames qui pâtissent d'une certaine....surcharge pondérale.

Nombre de pages : 116

 

Mon avis :

 

Note 14/20

 

Amis de la poésie bonsoir !

Voici un thriller pondéral dans tout les sens du terme. Ici notre auteur utilise un pseudonyme dans ce roman "K. VON GELLA". A la fin du roman, il est écrit que cet auteur est déjà connu pour ses écrits, donc je dois dire que ça me turlupine un peu quand j'ai pu lire ce roman. Peut être est-il allé dans un trip que lui seul peut comprendre.

Je suis un peu mitigée à la fin de ma lecture. Il y a un humour bien particulier mais qui m'a quand même arraché quelques sourires ou petits bruits de souris. L'histoire est plutôt assez cocasse et hors normes, mais on se demande où cela va bien nous mener, car mettre une personne en boîte (sans jeux de mots) il fallait y penser.

La plume de l'auteur est très soutenue avec beaucoup de référence littéraire, j'ai beaucoup apprécié les clins d’œil à de nombreux auteurs ou comédiens.

Des personnages sans prénoms, enfin presque, je crois que sur le grands nombres de personnages que j'ai pu croiser seulement trois ont un prénom. Les autres seront nommés par des surnoms loufoques et c'est bien l'état d'esprit de tout ces personnages, elles sont loufoques, uniques. Un parler potache, cru à la limite du vulgaire parfois.

Des personnages où l'auteur nous fait comprendre qu'ils ont une surcharge pondérale, presque tous, c'est presque hallucinant. Ce côté pondéral, on le retrouve pour tout, dans le phrasé, les actions, l'humour, la vulgarité....

Dans ce thriller, pas de scènes spectaculaires, pas de bains de sang, pas d'enquête approfondie. Mais alors, pourquoi ce roman?! Et bien, je pense que l'auteur voulait faire quelques chose de différent, de marquant et le paris est réussi. Je ne dirais pas que c'est un coup de coeur car loin de là, j'ai eu du mal avec cette masse de vulgarité, mais j'ai pris plaisir à parcourir ces 116 pages. 

 

Je dois dire bravo, aux Editions Aconitum pour la couverture, car elle est aussi loufoque que son roman.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article