La Tour de Sélénite

Publié le par Rachel

Auto-Edition (clic clic la photo)
Auto-Edition (clic clic la photo)

Nombre de pages 312

Prix éditeur : 11.99€ pour le format Broché et 2.99€ en Ebook

Note :19 /20

Aujourd'hui je vous présente un nouvel Auto-édité, Arnaud Codeville avec son tout premier roman "La tour de Sélénite" que vous pourrez acheter en format papier (ici) directement auprès de lui et avec une dédicace :-) et en Ebook sur Amazon.

Qui est Arnaud Codeville :

(La présentation et la photo de l'auteur viennent de son site, publiées ici avec son accord)

(La présentation et la photo de l'auteur viennent de son site, publiées ici avec son accord)

Arnaud Codeville est né en 1980 dans le Nord. Il se découvre rapidement une passion pour l’écriture grâce à des loisirs peu ordinaires. La découverte des jeux de rôles à l’âge de 17 ans le propulse dans des univers hors de commun. À force de pratique, il finit par écrire ses propres scénarii, s’appuyant sur les livres de référence pour inventer ses propres univers. C’est ce loisir riche en inventivité qui l’amène ensuite vers l’univers de la littérature. Plus particulièrement celle qui fait peur.

Avec « Le Cauchemar d’Innsmouth », il découvre le style terreur-fantastique de H.P. Lovecraft et plonge avec délectation dans ces récits d’horreur, à la frontière de la science-fiction, de la folie et du mysticisme. Ce maître incontournable du roman fantastique, fait se développer chez lui un appétit insatiable de récits effrayants. Stephen King devient d’ailleurs une autre de ses inspirations majeures, notamment grâce au roman « The Shining ».

Poussé par ses amis et soutenu par ses proches, après une longue année de travail, il bâtit « La Tour de Sélénite » sur une marée hypnotique de cauchemar. Un récit à la frontière du rêve et du réel qu’il propose aujourd’hui au grand public, faisant le choix d’une publication en autoédition pour ce premier roman aussi réjouissant qu’effrayant. Développeur web et infographiste en entreprise, ce mari et père de 3 enfants crée aussi ses propres sites Internet, gère son club de jeux de rôles et se passionne pour l’univers des figurines Warhammer. Nourri de tant de fantaisie, l’univers d’Arnaud Codeville ne peut laisser insensible. Au lecteur désormais d’en découvrir tout le réalisme et la fantaisie, aussi terrifiante soit-elle...

Résumé :

"Si l'horreur avait la possibilité de se matérialiser, je pense en avoir été témoin cette nui-là ..."

Adel Blanchard est un écrivain en perdition. Depuis quelques mois, sa vie ne se résume qu’à éviter les huissiers et à courir après son ex-femme pour voir ses deux enfants. Pour sortir la tête de l’eau, il accepte un poste de professeur de Lettres dans une faculté de Lille mais peu à peu, il ne peut s'empêcher de glisser dans la dépression. Un soir, alors qu’il est prêt à commettre l’irréparable, sa voisine de palier intervient miraculeusement et l’en empêche. Il voit en elle l’opportunité de démarrer un nouveau chapitre de sa vie, c’est donc naturellement qu’il participe au projet universitaire qu’elle organise avec un collègue : la restauration d’un phare en Loire-Atlantique.

Malheureusement, il ne se doute pas que ce périple le mènera au cœur de la terreur et de la folie où i
l y laissera une partie de son âme…

Mon avis :

Mais quelle claque !!!!!

Je dois de suite vous dire qu'à la base, je suis pas hyper fan de ce genre d'histoire, car je suis chiante, oui oui, une vraie chiante, j'analyse toujours les moindres détails, au point de me désespérer moi-même de deviner très vite les prochaines scènes qui vont avoir lieux.

Et bien là, Arnaud Codeville, m'a mis la baffe du siècle, Mea-Culpa.

On rentre dès les premières pages dans l'univers pas vraiment joyeux d'Adel, qui tente de se suicider, mais Laure sa voisine et nouvelle collègue de boulot frappe à la porte et lui raconte les événements qui ont eu lieux avec l'ancienne locataire,(je ne veux en aucun cas spoiler, donc je fais assez large la description surtout que le résumé, résume plutôt très bien le livre haha ^^), Adel finit donc par laisser tomber cette idée de suicide.

Ensuite, il y a toute la mise en place de la naissance d'une amitié avec ses collègues de l'université et la mise en place du projet autour du phare en Loire-Atlantique, mais ça reste assez rapide, l'auteur ne s'éternise pas sur des chapitres et des chapitres. Et voilà que je rentre vraiment dans une apnée totale. Tellement, que je retenais mon souffle en tournant les pages non stop, je voulais savoir et j'ai su et là ce fut ma claque ! Bam ! Prends ça dans la tête, un premier roman auto-édité et l'auteur réussi son pari, me faire flipper, me donner la nausée et me surprendre.

Le récit est d'autant plus crédible en se déroulant en 1981, les personnages sont coupés totalement du monde, un huis clos dans le phare de l'horreur !

De plus, Mr Codeville écrit comme un pro, c'est fluide, ça se lit super bien. Il y a de la recherche la Sélénite est un minéral spirituelle et sa forme fait clairement penser à un phare. Les chapitres sont comme j'aime, courts ! Ce qui fait qu'on ne peu pas le lâcher ce foutu bouquin :-D

En fermant ce roman, je me suis dit vivement 1974, son second roman.

Merci Arnaud pour ta gentillesse lors de nos échanges, pour les dédicaces sur tes 2 romans et de m'avoir transporter durant ces 312 pages.

Commenter cet article