Régis

Publié le par Rachel

Auto édition (clic clic la photo)
Auto édition (clic clic la photo)
Nombre de pages : 274

Note : 19/20
Présentation de l'auteur :
James Osmont, 33 ans, originaire de Brest en Bretagne, auteur-photographe depuis plusieurs années, je montre régulièrement mon travail dans le cadre d'expositions depuis 2013. J'exerce par ailleurs la profession d'infirmier en psychiatrie, domaine méconnu, tourmenté et profondément humain, souvent caricaturé ou abordé superficiellement en littérature, à grands renforts d'archétypes... L'écriture m'accompagne depuis longtemps, ayant animé un fanzine musical pendant plus de 10 ans. Je viens de terminer l'écriture d'un premier roman, "Régis", une oeuvre de fiction mêlée de drame et de suspens, de violence et de poésie...
James est un auteur sans maison d'édition, donc je tiens particulièrement à vous, lecteur, si vous lisez ce roman, n'oubliez surtout pas de laisser votre avis sur Amazon, Babélio etc.... pour qu'il soit édité.
Vous pourrez trouver Régis soit sur Amazon en cliquant directement sur la photo, soit directement vers James sur sa page Facebook, vous aurez même le droit d'avoir une dédicace, si ce n'est pas trop cool ça hein !!!!!

Résumé :

Régis aime la littérature et l'automne, les décibels et l'errance. Il n'a pas choisi le mal qui le ronge. Vivant la plupart du temps en lui-même, il perçoit une réalité déformée et angoissante, où tout fait sens. Dans sa psychose, il s'accroche à de fragiles repères : des personnages sans nom, des impressions sans fondement, des chansons sans espoir... Pourtant, peu de temps avant les attentats du 13 novembre 2015, le retour d'un mystérieux persécuteur va faire vaciller son équilibre précaire... Jusqu'au point de non-retour.

Mon avis:

Régis, Régis, Régis..... Régis est malade, Régis est enfermé depuis 20 ans en Hôpital psychiatrique, suite à un acte d'une violence insoupçonnée. Régis est tourmenté, Régis est angoissé, Régis est coupable de ses crimes, Régis est persécuté, mais surtout Régis est une victime... une victime de sa naissance, de sa famille, de son vécu, de sa vie ....

Régis m'a émue, Régis je l'ai compris, sans cautionner ses actes pour autant, mais Régis m'a fait pleurer.

James Osmont écrit de façon à nous retrouver dans le tête de Régis, au fil des pages, il nous indique des paroles de chansons pour nous immerger au plus profond de cette histoire et grâce à cette bande-son j'ai été submergé par les émotions. Bravo, je pense que sans ça, je n'aurai pas eu autant de prise avec l'histoire, il faut vraiment écouter les musiques au fur et à mesure.

On retrouve de la violence dans ce récit, mais aussi beaucoup de poésie. Il n'y a aucune description des lieux, il y en a pas besoin, une sorte de Huis-clos dans la tête de Régis, ce sui suffit largement à vous retourner émotionnellement.

J'ai beaucoup apprécie qu'il parle aussi des Infirmiers, qu'on oublie souvent dans ce genre d'endroit et je tiens à dire BRAVO, pour ce travail pas facile et sans retour.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article