Grands Ensembles

Publié le par Rachel

tous les livres sur Babelio.com

 

Editions Conspiration (clic clic la photo)
Editions Conspiration (clic clic la photo)

Merci à Babélio et aux Editions Conspiration pour cette confiance en mon jugement lors de cette Masse Critique.

Nombre de pages : 772

Note: 10/ 20

Résumé:

2006. Franck amorce un week-end comme les autres, si ce n’est que son voisin s’est lancé dans d’assourdissants travaux… Le bruit se fait rapidement insupportable, puis l’affaire se généralise et tout devient souffrance, du vacarme sourd du ventilateur de son ordinateur au flot ininterrompu des nouvelles… Désespéré, Franck va opter pour une solution radicale, qui sera tour à tour perçue comme un acte effectué sous l’emprise de la folie, ou une tentative contre-nature de gagner en liberté.

Grands Ensembles, vaste épopée contemporaine et intimiste, est traversé par les signes d’une époque dépourvue de projet et témoigne de l’ambiguïté de l’instinct de vie à l’aube du XXIe siècle.

Mon avis :

Pas facile de donner son avis quand le livre au fil des pages vous ennuie. C'était pourtant bien partit, avec 100 premières pages avec le Raptus de Franck.

Ensuite il y a l'hôpital psychiatrique et son combat pour en sortir. Il y a aussi sa confrontation avec le personnel médical et son nouveau combat pour retrouver sa vie, son INDÉPENDANCE.

Sa vie prend un nouveau chemin, il n'est plus le même, il gagne une confiance qu'il n'avait pas avant, mais hop montagnes russes, il se prend pour un moins que rien dès que le doute s'installe. Chaque étape de sa vie est un challenge, un trophée à gagner quoi qu'il en soit, que ce soit dans sa vie sentimentale, professionnelle, il le veut il l'aura.

Mais voilà, l'histoire traîne en longueur et l'ennui me gagne, je n'arrive pas à avancer, je prends même un autre roman pour faire une pause (chose que je ne fais jamais), mais rien n'y fais, je n'arrive plus à retrouver le rythme soutenu du début.

772 pages c'est peut être trop long, où je n'arrive tout simplement pas à rentrer dans ce fait de vie quotidienne, qui nous touche en grande partie, l'effondrement de soi....renaître.... Il y a beaucoup d'avis politique et voir trop à mon goût, j'ai sauté des passages pour revenir à l'histoire.

Et je dois dire qu'à 550 pages, j'ai baissé totalement les bras et je n'ai pas pu le terminer.

Ce n'est pas faute, d'avoir une plume fluide, mais les chapitres sont interminables, beaucoup beaucoup trop longs.

Grands Ensembles

Commenter cet article

Emilien 27/06/2016 10:41

Houla c'est vrai que 772 pages ça doit être dur.. mais du coup tu as étépresque genereuse avec ta note. La moyenne alors que tu n'as pas pu le finir ?

Rachel 27/06/2016 10:45

Oui car il y des choses que j'ai aimé, et je pense le finir dans quelques temps, je fais une grande pause, car trop de longueur à mon goût, trop de politique et religion, mais il faudra que je le finisse. Il n'y a pas que du mauvais, heureusement !!!! Il aura juste eu raison de moi sur les chapitres qui n'en finisse pas

Emilien 27/06/2016 10:40

Houla c'est vrai que 772 pages ça doit être dur.. mais du coup tu as étépresque genereuse avec ta note. La moyenne alors que tu n'as pas pu le finir ?