Sans un mot

Publié le par Rachel

Sans un mot
Nombres de pages : 543

Note :13 /20

Résumé :

Jusqu'à quel point connaît-on réellement son enfant?

Mike et Tia ne cessent de se poser la question. Depuis le suicide de Spencer, son meilleur ami, Adam, leur fils de 16 ans, est sombre et renfermé, ne se confiant qu'à son ordinateur. L'ordinateur justement, que sous couvert de protéger leur fils, Mike et Tia décident d'espionner. "Boucle-la et tu risques rien" : voilà le message inquiétant qu'ils y découvrent. Quand il s'avère que Spencer n'était pas seul le soir de sa mort, et alors que ses parents s'interrogent sur leur fils, Adam disparaît sans un mot ....

Avis :

Je dois dire que le résumé m'a décidé pour prendre ce livre, car Harlan Coben c'est mon troisième essai avec lui et encore une fois je me suis ennuyée, pourtant cette fois ci, je me suis dis que je ne devrais pas être déçue avec un tel sujet que la confiance envers nos enfants, la peur du monde internet dans lequel ils doivent grandir sans se rendre compte du danger.

Nous avons Spencer, jeune de 16 ans suicidé quelques mois plus tôt, puis nous avons Adam gothique son meilleur ami qui s'enferme petit à petit suite à ce décès, il vague sur le toile internet et se renferme sur lui même, en coupant tout lien avec ses parents (Tia et Mike), qui eux s'inquiète que leur fils s'engage sur la même fin tragique que son ami, donc décident de le surveiller via un site espion.

Dans un second temps, il y a Marianne, une jeune femme en perdition qui se fait enlever et assassiner sauvagement par un homme à moustache et une femme au cheveux filasses. Puis Reba une mère de famille, enlevée dans un parking de supermarché.

Et dans un troisième temps Yasmine, jeune collégienne, mal dans sa peau suite à une remarque humiliante de son professeur (Mr Lewinston) sur son physique devant toute sa classe, suite à cette humiliation toute sa classe la harcèle via le net ou directement en se moquant d'elle. Seule Jill (sœur de Adam) reste son amie et la soutien.

Trois histoire dans un livre de moins de 600 pages, c'est assez lourd, et je me suis demandée quel pouvait être le lien qui pouvait lier ses personnages. Si, deux sont une évidence au fil des pages enfin plus vers le 3/4 du livre, la troisième je me pose encore la question, car c'est quand même le sujet cible du bouquin.

Je trouve que l'histoire de Adam passe au second plan dans ce roman, je me demande même pourquoi avoir écrit le résumé sur SON histoire, car le meurtre de Marianne et l'histoire de Yasmine prennent le dessus sur tout le livre. Il y a un gros manque de cohérence entre le tire et l'histoire en elle même.

Pourtant les sujets abordés sont intéressants, surtout à notre époque où internet est devenu un moyen de communication évident pour nous tous, nos enfants naissent avec, grandissent avec et ne voient pas le danger comme nous qui n'avons pas connu ça dans notre jeunesse. Il y a le sujet de la drogue et de l'alcool, que "tout" adolescent expérimente à un moment donné. La rupture de communication parents/enfants qui existent depuis toujours.

Je me suis ennuyée vers le milieu du livre, car je ne comprenais pas pourquoi l'histoire d'Adam était quasi inexistante, j'ai mis une bonne semaine pour le lire, pourtant le début je l'ai dévoré rapidement, mais à mon avis, l'histoire d'Adam n'a pas été exploitée comme elle aurai dû, on survole son histoire et on rentre plus dans ce meurtre horrible et cet enlèvement.

Commenter cet article