Psyché

Publié le par Rachel

Auto Edition
Auto Edition
Petite présentation de l'auteur avec son premier roman.
Damien Eleonori effectue plusieurs années en tant chef de projet en informatique avant de publier en 2015 son premier roman, "Psyché", en auto-édition.
page Facebook:
https://www.facebook.com/damien.eleonori/
Twitter:
https://twitter.com/damieneleonori
Nombre de pages : 304
Note 13/20

Résumé :

Paris, 21 décembre 2012. Sur le toit d'un hôpital parisien, Léo Liberati laisse son regard se perdre sur la capitale illuminée. Tant de choses se sont passées en trois jours. Il monte sur le parapet et étend les bras. Son dernier regard est attiré par le cadran de l’horloge trônant sur l’église du quartier de Petit-Montrouge. 4h44. Finalement tout était écrit depuis longtemps, il lève les yeux et, tel un ange, s’envole vers les cieux avant de retomber, entraînant l’humanité avec lui. Et si la fin du monde avait bien eu lieu, sans qu'aucun être humain ne s'en rende compte ?

Avis :

Merci tout d'abord à Damien Eléonori pour m'avoir demandé en "ami" comme on dit via le réseau Facebook, sans cela je n'aurai certainement pas découvert son roman, enfin peut être pas de suite, j'ai tellement de romans en attentes.

Je me suis laissée tenter par ce roman thriller/ fantastique et peut être plus fantastique que thriller à mon goût.
Commencer son roman, par la fin de l'histoire c'est ce que j'ai apprécié en démarrant ma lecture.
Ensuite nous découvrons Léo qui est accusé de meurtre de sa femme et sa fille et là ensuite je dois dire que plusieurs fois dans les voyages dans l'autre monde je me suis perdue au milieu des personnages et des événements, j'ai dû retourner en arrières plusieurs fois.
Il y a beaucoup de capacité dans ce roman, mais malheureusement ils n'ont pas été assez exploités à mon goût, parfois l'auteur survole trop les faits, les actions des personnages et leurs sentiments.
L'idée de l'histoire m'a fait voyager à travers le fait divers de ma fin du monde de Mayas en décembre 2012. Elle m'a fait réfléchir sur la mort et sur l'espoir qu'il peut en découler sur la nature humaine.
Je pense qu'avec un peu plus d'approfondissement, j'aurai pu mettre 5 étoiles au lieu de 3, car en fermant ce livre, je n'arrive toujours pas à savoir si je l'ai aimé, je reste un peu perplexe...

Bravo, pour les annotations en début de chaque chapitre, passer de Picasso à Bruno Mars c'est juste une maîtrise de l'écriture énorme.....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article