Nosfera2

Publié le par Rachel

Editions Lattès
Editions Lattès
Nombre de pages : 617

Note : 15 /20

Résumé :

Au volant de sa Rolls-Royce Wraith immatriculée Nosfera2, Charles Manx enlève régulièrement des enfants pour les conduire à Christmasland où Noël est éternel. Mais à quel prix... Sur sa bicyclette, Vic McQueen retrouve tout ce qui est perdu, personnes disparues ou objets égarés. Quand le face à face entre Manx et McQueen devient inévitable, deux mondes vont s'affronter, peuplés d'images sorties de nos cauchemars les plus obsédants.

Avis :

Joe Hill Fils de Stephen King, on peut dire que les gènes sont héréditaires.
Mon premier roman Nosfera2 (Nosferatu de l'allemand "vampire").
Autant dire que le titre et le résumé, m'ont quelques peu intrigué, j'y suis allée avec un peu de réticence, puis finalement j'ai ouvert ce roman, les pages tout d'abord sont un peu particulères, elles sont pas de la même tailles et sont déchirées, ce qui donne un effet particulier et authentique à ce livre, tout autant que l'histoire elle même.
Nous rentrons directement dans l'histoire de Vic "Victoria" McQueen avec ce don de passer par ce pont et de retrouver les objets. Puis Charlie Manx, dans le coma, qui meurt, mais pas vraiment... tout est mytérieux dans ce personnage, qui pense réellement faire le bien autour de lui.
L'histoire se déroule sur une bonne décennie, de Vic enfant à Vic adulte et mère de famille.
Nous avons pas le temps de nous ennuyer.
Dans la particularité du livre, vous pourrez aussi trouver quelque chose qui me plaît beaucoup, la fin des chapitres, ne se terminent pas par un point final de la phrase, mais la fin de la phrase est tout simplement le titre du chapitre suivant, ce qui donne envie de continuer évidemment et on ne peut pas le lâcher ce petit pavé de 617 pages.
Vous pourrez aussi trouver de magnifiques dessins tout au long des pages, d'ailleurs Joe Hill remercie son ami à la fin, ce n'est pas pour rien.
Difficile pour moi d'expliquer un tel roman, sans dévoiler des indices, le résumé qui me laissait perplexe, je le comprends mieux maitenant en refermant le livre, il ne s'explique pas, il se lit !

Commenter cet article